Alonzo X Hamad Meilleure soirée

Catégorie : Étiquettes : ,

Description

ALONZO : “Le seul arrangement que j’aimerai avoir c’est avec Rihanna”

Tout d’abord comment s’est passé cet été ? Les shows ? Les voyages ? Quels sont tes souvenirs particuliers sur cette période ?

Ca s’est très bien passé. J’ai fait une vingtaine de date, avec des club entre 1000 et 5000 personnes. Je ne fais pas la différence entre un concert et un showcase. Dans tout les cas je donne le maximum avec des show d’au moins 3 quarts d’heure intensif. Je ne fais pas partie des artistes qui néglige les showcase.

Comment as-tu commencé ta carrière ?

Je vais résumer parce que j’ai plus de 20 ans de carrière maintenant (rires) mais en gros comme beaucoup de jeunes de cité j’ai commencé dans MJC (maison de quartier), fete de quatier dans les Bouches du Rhone. Par la suite j’ai rencontré Akhenaton à l’age de 16 ans. On a sorti notre premier disque de groupe en 2002 avec psychiatre de la rime.

Je crois qu’Akhenaton a été très présent dans tes débuts. Quels sont vos rapports aujourd’hui ? a quand un feat ?

Bien sur. On a de très bon rapport. C’est quelqu’un qui est resté très proche nous. Il nous a beaucoup apporté. Il faut savoir que le rap Marseillais s’est plutôt développer en centre ville avec des groupes comme Fonky familly, 13 eme œil, Freeman… et nous les jeunes des quartiers nord on est un peu loin du centre ville et grâce a Akhenaton on a réussi a voir le jour.

A plus de 20 ans de carrière avec quel regard vois-tu le rap d’aujourd’hui ?

Je le trouve magnifique. Je ne suis pas de ceux qui disent que le rap c’était mieux avant. Avant on manquait énormément de visibilité et de style différent. Même si on est encore boycotté par certains médias je pense qu’on est assez visible. Aujourd’hui le rap fait danser. Un Dj en club peut désormais passer une playlist 100 % Françaises sans avoir besoin de son Ricain.

“Il faut savoir que le rap Marseillais s’est plutôt développer en centre ville”

En tant qu’artiste, estimes-tu avoir une responsabilité vis-à-vis de la jeunesse quant tu écris un morceau ? Notamment quand ca parle d arme ou drogue

Non je ne pense pas avoir une responsabilité. A partir du moment ou t’est black ou reubeu et que tyu viens d’une on suppose que t’est la pour prêcher la bonne parole. On laisse peu de place a l’artistique. Le rap ca reste un art. Il bne faut pas tout prendre au 1 er degrés. Quand tu va au cinéma et que l’acteur se jette du 20 eme étage, ce n’est pas pour autant les spectateurs vont faire la même chose. J’essaie déjà de faire mon rôle père vis-à-vis de mes enfants pour commencer.

Pour toi le fait d’avoir obtenu un disque d’or et un de platine c’est une forme revanche sur la vie ?

Pas une revanche sur la vie mais sur mon début de carrière solo. C’est seulement au bout de mon troisième album que j’ai connu le succès. C’est une revanche sur moi-même. Avoir des récompenses c’est très important pour les supporteurs.

Le public a pu constater un changement physique important et capillaire. As-tu pris conscience que pour perdurer l’image est importante ?

A partir de 30 ans le corps commence à se relâcher et comme j’aime beaucoup manger j’ai pris un coach pour me conseiller. C’est avant pour moi que je l’ai fait. Concernant ma coiffure j’ai toujours aimé le changement et pour un jeune Marseillais qui se respect avoir les cheveux long c’est la base. (rires)

Tu revendique être fan de shopping et notamment des grandes marques. Selon toi pourquoi les grandes marques elles ne sont pas fan des rappeurs français pour les représenter dans des campagnes publicitaire?

Ça va venir. Il y’a encore un peu de cliché. Aujourd’hui le rap est devenu tellement populaire qu’ils ne pourront pas passer à coter. J’aimerais faire parti des égéries des marques comme Gucci, marque que j’apprécie particulièrement.

A l’heure ou de nombreux rappeurs revendiquent l’indépendance comme JUL et PNL. Tu as fait le choix d être en maison de disque. Pense tu que le rap a toujours besoin des maisons de disque ? Te sens-tu libre dans tes choix ?

J’estime être indépendant même en maison de disques. J’ai une totale liberté. Par contre les majors nous apportent certaines clés que l’indépendance n’a peut être pas. La maison de disque ne m’a jamais rien imposé.

L’album est sorti vendredi dernier. Quel sont les premiers retours ? En termes de chiffre ? Musical ? As-tu le sentiment d’avoir sorti un album meilleur que les précédents ?

Les retours sont très positifs. J’avais hâte de le proposer au public. C’est un album ou je me suis beaucoup livré. Il ne s’appelle pas 100 % pour rien. Certains morceaux comme « papa allo » se démarquent.

“J’aimerais faire parti des égéries des marques comme Gucci”

Peux tu nous parler de la pochette de l album et qu’entend tu par 100 % ? Qu’a tu donner dans cette album que tu n a pas donner auparavant ?

Je n’avais jamais abordé le thème « père fils ». Le titre d’introduction avec Amel Bent aussi est spécial. Beaucoup d’émotion dans cet album. Je me livre, je donne mon avis. Je parle de mes craintes de mes doutes.

Amel bent est en intro, Tu as fait un feat avec Mhd, « feux d’artifice » et avec Lartiste sur ton nouvelle album. La concurrence des années 2000 entre Paris et Marseille fait elle désormais partie du passé ? Es tu le plus parisien des rappeurs marseillais ?

Pour moi cette concurrence existe uniquement dans le foot. Dans le rap il y a toujours eu des collaborations entre le nord et le sud. Souvent le public parisien dit m’apprécier même si je suis de Marseille et je ne sais pas comment le prendre (rires) Dédicasses a tous mes vaillants parisiens.

Justement en parlant de Soprano. Avec quel œil voit tu le faites qu’il a intégrer les enfoirés ? C’est un mouvement que tu pourrais rejoindre ?

Pour les gens qui nous connaissent y’a toujours eu énormément de mélange. La ou il est Soprano aujourd’hui pour moi ce n’est pas une surprise. Il a toujours chanté. C’est parfaitement naturel. Vu comment je le connais, il a avant tout vu le coté humanitaire. Pour ma part au jour d’aujourd’hui je ne me sens pas prêt a intégrer cette troupe sauf si je peux imposer mes idées ou des choses comme ça.

Dans tes textes tu a des références à des dessins animées ou des séries de ta génération. (k2000, X or) es tu nostalgique de cette époque ? N’a tu pas peur de ne pas être compris par les plus jeunes ?

Je fais de la musique pour moi et mes potes a la base et si ça plait a mon public j’ai tout gagné. Y’a des morceaux en anglais que je ne comprends pas et pourtant ça me touche au plus profond de moi-même. La musique est universelle.

Dans une interview donner chez un confrère tu explique ne pas gérer l’aspect instrumental. Comment ca se passe au niveau des clips. Participes-tu au scénario ?

J’ai toujours ma petite idée mais quand je choisi un réalisateur c’est que je connais son taf et il me propose des scénarios. Le premier clip que je co-réalise c’est celui du titre « j’écris » parce que j’avais une idée précise.

“Je fais de la musique pour moi et mes potes a la base”

Binta sagna (experte en communication et directrice de l’agence senegauloise) a réagi sur Internet suite au clip Binta en disant que c’était une représentation dégradante de la femme noire. Que réponds-tu à cela ?

Non je n’ai pas entendu parler de ca a vrai dire. Heureusement que je n’ai pas pris une fille black dans le clip alors. (Rires) Mais à aucun moment je n’ai voulu dégrader la femme noire. Je suis moi-même black et je pense mettre en valeur l’homme noir au travers de ma carrière. De toute façon on ne pas plaire a tout le monde.

Tu es très productif au niveau des showcases. Quel est la particularité de public en club par rapport aux concerts ? Est ce que tu aborde le show de la même façon

Au cours de ta carrière tu a collaboré avec les plus gros artistes comme Lacrim, Jul, Maitre gims Booba pour ne citer qu’eux. Quel featuring t a le plus impressionné et avec quel artiste aimerais-tu poser ? Disons qu’ils sont tous différents. Le seul que je mets a part c’est ceux avec Jul.On a fait trois son ensemble. Il est auteur/ compositeur. Il fait une prod en 5 minutes. C’est impressionnant, il sait tout faire et il a du talent. Chaque featuring a son charme.

Comment choisi tu tes featuring ?

Je me demande d’abord si l’invité va apporter quelque chose aux morceaux. C’est avant tout le talent. Le seul arrangement que j’aimerai avoir c’est avec Rihanna (rires) Faire un son avec un Kainry parce qu’il est Kainry ca n’a pas de sens.

Et comment explique tu qu’il ai de nos très peu de connexion entre le rap Français et le rap US ?

A l’heure actuelle, le rap Français propose plus de chose. Aujourd’hui a part quelque noms comme Drake, Chris Brown, peu de rappeur Kainry apporterai un plus.

“C’est seulement au bout de mon troisième album que j’ai connu le succès.”

Que représente une victoire de la musique pour toi ? Espères-tu en décrocher une un jour ?

Oui pour le rap avant tout. C’est un art qui fait partir de la musique Française.

Un petit mot pour le public parisien qui participe a tes showcases ?

Ils sont très chauds. Ce sont les clubs Parisiens qui ont fait explosés le titre « finis les » par exemple. D’ailleurs ils pourront me retrouver pour la première fois au Zenith de Paris le 26 Novembre prochain pour un gros show avec des surprises.

sept 2017 by Djinda & Hamad

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Alonzo X Hamad Meilleure soirée”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *