Dj Sem X Meilleure soirée Mag

Catégorie : Étiquettes : , , , ,

Description

DJ SEM :

« Un artiste doit aller a la rencontre de son public peu importe où »

Depuis plus de 10 ans, Dj Sem sillonne le globe toujours avec le même entrain pour faire découvrir ses morceaux ensoleillés et dansant. Sans aucun doute, l’un des meilleurs Dj de sa génération, il a su traverser les époques et son ambition ne semble pas avoir de limite. A l’occasion de la sortie de son nouvel album « Libre comme l’air » disponible depuis le 30 juin dernier, il nous reçoit dans les locaux de sa maison de disque Universal pour un entretien sans tabou et en toute décontraction.

Photos : © Kopeto / JM Lengos prod (Nov 2017 )

 

Comment as-tu commencé ta carrière de Dj à l’origine ?

A la base j’étais dans le foot mais à chaque fois que j’allais à l’entrainement j’avais mes écouteurs pour découvrir des nouveaux sons. J’ai toujours voulu mixer surtout quand je sortais en club et que je voyais des gars comme Dj Abdel ca m’a inspiré. J’ai travaillé plusieurs mois pour acheter mes propres platines. Le premier club ou j’ai été résident est le Hammam club qui s’appelle désormais le Theatro Paris. (94 rue d’Amsterdam)

Tu es plutôt connu pour le coter « oriental » pourquoi avoir choisi ce créneau ?

C’était dans mes débuts. Pour moi c’était important de faire connaitre la musique de mes origines au public. Mais au bout d’un moment les gens finissaient par penser que je ne savais faire que ca. Depuis 3 ans j’explore des nouveaux univers musicaux. Cela me permet de prouver que je sais faire autre chose mais au final c’est le public qui valide ou pas.

« En chicha il y’a plus d’échange et de connexion avec la clientèle »

Tu mixe en chicha et en club. Quel est la grande différence pour toi entre ses deux univers ?

Pour moi il n’y en a pas beaucoup a part la proximité avec les clubbers. En chicha il y a plus d’échange et de connexion avec la clientèle alors qu’en club il y’a une petite barrière car le Dj est dans une cabine. Apres tout dépend de l’ambiance mais je n’ai pas spécialement de préférence.

Ne crains tu pas pour ton image d’être considérer comme un DJ de chicha ? Ou alors ça ne te dérange pas ?

Je pense que ça c’était avant et ça a beaucoup changer. Aujourd’hui des gros artistes chantent dans des chichas. Un artiste doit aller a la rencontre de son public peu importe ou il est. Par exemple prochainement je dois collaborer avec une mairie pour un événement dans un gymnase. Ca me permettra de toucher un public familial qui n’a pas l’occasion de me voir en soirée.

Cela fait plus de 10 ans que tu mixes. Comment fait tu pour te réadapter a chaque fois aux nouvelles générations ?

J’ai beaucoup de jeunes de la nouvelle génération autour de moi, des petits frères et des neveux. Je suis aussi très actif sur les réseaux sociaux pour suivre toute les nouvelles tendances.

Tu as beaucoup voyagé pour tes shows. Selon toi quel sont les villes les plus ambiances ? Comment se positionne Paris ?

Paris restera toujours Paris (Rires) Quand je mixe a Paris c’est toujours particulier pour moi. Le public Parisien s’ambiance bien surtout sur des morceaux qu’il connaît déjà. Maintenant les gens ne sortent spécialement pas pour découvrir des sons mais entendre les sons qu’ils écoutent en voiture ou sur Internet.

Quel est ton rapport avec le « Game » des DJ’s parisiens ?

Je n’ai aucun souci avec personne et je respect tout le monde mais c’est plus un choix de rester en équipe. En même temps je ne sors pas trop en dehors des shows.

Comment te positionnes-tu par rapport à Dj Hamida et Dj Kayz ?

Déjà on se connait tous les trois et on se respect. Il y’a quelques temps Hamida a connu un gros succès avec « Déconnecter » mais cette année je dirais avec humilité que j’ai eu plus de visibilité.

Ton nouvel album “Libre comme l’air” est sorti le 30 juin. Quel sont les retours ? As-tu remplis tes objectifs ?

Je suis un eternel insatisfait (Rires) La collaboration avec Marwa loud sur le titre « Mi corazon » cartonne (10 millions streaming /single d’or) Pourtant a la base elle n’était pas trop partante car elle était sur son album mais quand je lui ai fait écouter la prod elle a eu un coup de cœur. Elle s’est donné à fond. Pour le reste, j’ai des très bons retours.

Ton titre a été joué dans TMTP par Kelly Vedovelli. Qu’as tu ressenti ?

Je n’étais pas au courant. On m’a averti par message. Ca fait toujours plaisir surtout qu’elle a rajouté que c’était le son qu’elle a écouté tout l’été. Je lui ai envoyé un message pour la remercier.

Tu es désormais signé en maison de disque. Pourquoi avoir choisi de ne plus être indépendant ? Qu’apporte de plus une maison de disque ?

Je suis signé en License donc je suis totalement libre pour réalisé mon projet. Je gère toute la partie artistique de mon coté. J’ai une bonne équipe autour de moi. Si j’ai choisi le label MCA c’est parce qu’ils m’ont montré qu’ils voulaient vraiment bosser avec moi.En maison de disque, tu as des plans que tu n’aurais pas forcement tout seul.

As-tu le sentiment d’être en milieu de carrière ? En fin ? Comment te sens-tu ?

Pas de limite (Rires) je suis encore plus motivé que dans mes débuts ! Je vis mon rêve depuis des années. Je ne vois pas ce que je ferais à la place. Je donne du plaisir au gens et ça me plaît. Le jour où je n’apporterais plus rien on verra, en attendant il faut toujours se remettre en question pour donner le meilleur de soi même. .

Quels sont les DJ’s Parisien qui ont retenu ton attention cette année ?

Dj Leska avec son morceaux « enfumé » feat Naza et Végéta. C’est un morceau que j’ai eu plaisir à jouer régulièrement en club et en chicha.

Ta collaboration idéale ?

Tupac mais maintenant c’est impossible (Rires), mais quelqu’un comme Chris Brown, Jay Z ou Shakira pourquoi pas. Il faut voir grand.

La question bonus : Ça te choque de payer un artiste pour un feat ?

Ça ne me choque pas mais moi je ne le fait jamais personnellement. Tous les artistes présents sur l’album l’ont fait gratuitement. Bien sur ils ont leur part niveau SACEM mais c’est tout. Une fois un artiste ma demander de payer et la question a été vite réglée (Rires) En plus la personne n’était pas coté de ouf…

LES PRÉFÉRENCES DE DJ SEM :

Le morceau que tu préfères mixer en ce moment ?

Niska « Réseaux »

Le pays et la ville où tu préfères mixer ?

A Paris et en Algérie

Ton film préféré ?

Scarface avec Al Pacino

Ton album préféré ?

Fonky Family “Si Dieu veut” sortie 12 janvier 1998

Tes DJ’s préférés ?

Dj Khaled et Dj Snake

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Dj Sem X Meilleure soirée Mag”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *