Suzuya dit avoir commencé l’écriture sans idée derrière la tête, simplement dans le but de poser sur feuilles ses sentiments et de les partager ensuite sur Instagram. Face à l’enthousiasme général,le jeune homme récupère des Type Beats sur Youtube et enregistre son premier morceau, «Mauvais rêve», à l’aide de son téléphone portable.«Je voulais juste mettre en son mes différents textes, mais ça a rapidement suscité ce que raconte ses morceaux, c’est aussi et surtout l’histoire d’une musique incapable de se sédentariser, qui passe d’un refrain chantonné à un flow nerveux, d’un hip-hop ténébreux à des inclinaisons rock, de la trap à des mélodies héritées de la disco(«Kraken»).«J’aime les artistes versatiles,donc je n’ai aucun problème à tester de nouvelles idées»,affirme-t-il fièrement. Avant de conclure, sans sourciller: « Mon premier album, à venir à la rentrée, en sera la preuve ultime.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *