Observateur calme et attentif, c’est libre et bien installé que Taïro chante ce qu’il respire. Avec ce nouveau morceau on se laisse facilement entraîné par le beat conquérant et langoureux, inexorablement efficace à destination des dancefloor. Un clip réussi et une plongée dans l’atmosphère moite des nuits d’ivresse. Avec sa voix aussi féline que prédatrice, l’érythréene Ribabe entre par effraction dans l »univers de Taïro sur un titre taillé sur mesure. Le pour-parler d’un flirt qui vire au duel. Un nouvel EP est en préparation. A suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *